LITTÉRATURE

Clash #1 Passion brûlante – Jay Crownover

30 août 2018 / 0 Commentaire

Tu n’es pas sans savoir que la saga Marked Men m’avait tenue en haleine l’an dernier. D’ailleurs, je n’ai toujours pas mis en ligne mes chroniques des tomes 5 et 6, j’essayerais de te les poster prochainement. Je savais que Jay Crownover avait écrit une série dérivée, cela m’a étonné qu’elle sorte chez Harlequin au lieu de Hugo Romans. Livre que je me rappelle avoir reçu grâce à eux, que je remercie au passage et dont je m’excuse de l’attente. Malgré cette attente, je savais qu’il serait lu un jour ou l’autre, alors la lecture commune avec Maud (vas voir son compte instagram, tu vas adoré) est tombée à pic !

D’habitude, j’ai beaucoup de mal avec les lectures « programmées » puisque j’aime lire au jour le jour, sans me fixer de limite ou un objectif quelconque. Cette lecture commune était différente de celles que j’ai pu faire sur Livraddict. Avec Maud, on se fixait un palier à lire, puis on s’attendait pour partager notre ressenti à chaud et hop, on repartait avec un autre palier de plusieurs chapitres à lire. Je me suis prise au jeu, j’ai adoré nos échanges, nos partages de moments « coups de cœur » et je peux vraiment te dire que cette lecture, m’a retourné, nous a retourné notre cerveau guimauve.

« A ces mots, je sentis mon cœur se gonfler d’espoir : cette fois, je ne le décevrais pas. On allait sortir tous les deux gagnants de cette épreuve, et notre victoire serait gravée dans le marbre. Pour l’éternité. »

« La première fois que je la vis, c’était dans un bar. »

Sayer est une jeune avocate dans les affaires familiales. Elle se voue corps et âme dans son métier, à vouloir que les enfants et les familles puissent être à nouveau heureux. Ayant eu un père qui avait son mot à dire sur tout ce qu’elle faisait, elle a appris le jour de sa mort par son testament, qu’elle a un frère. Son frère, que tu as déjà découvert dans le tome 5 des Marked Men. En somme, ce tome 1 est la suite déviée de ce tome-là. Sans se douter de qui est Rowdy, s’il sera ravi de faire connaissance avec sa sœur, Sayer quitte toute sa vie pour le Colorado et rejoindre Denver. Un frère qu’elle ne connait pas encore, mais qui compte énormément pour elle, car intérieurement, elle se dit que ça aurait pu changer toute son enfance. Rien qu’avec ces pensées, Sayer m’a beaucoup touché et l’arrivée de Zeb dans sa vie n’a fait qu’embellir la suite.

Sayer s’est installée dans une vieille maison victorienne, dont elle a demandé à un ami de Rowdy, qui a fait les travaux du nouveau salon des Marked Men, « Saint of Denver », de lui rénover entièrement. Quelques temps après qu’il ait eu terminé, elle n’arrête plus de penser à lui de manière obscène, ce qui l’a rend irritable. Pour combler le manque de Zeb et de son corps magnifique en pleine action, Sayer se raccroche à son travail et songe même à sortir avec Quaid Jackson, un collègue, qui a tout pour plaire aux femmes. Sauf que son corps ne répond pas du tout face au sex-appeal de ce dernier.

« Sayer l’ignorait peut-être, ou alors elle refusait de se l’avouer, mais elle allait nous choisir… Sinon, pourquoi aurait-elle fait tout ça ? L’infime lueur d’espoir à laquelle je me raccrochais depuis des semaines se remit à briller. »

« -Tu peux toujours te planquer derrière ton masque d’avocate, Sayer, je sais ce qu’il y a dessous ! Et même si je ne le savais pas, je t’aurais quand même prise contre ce mur. Tu es plus que mon avocate pour moi, et je te veux tout entière. »

Je dois avouer que je comprends parfaitement Sayer, tu ne peux pas rester indifférente à la testostérone qui se dégage de Zeb. Ce mec peut paraître gros bûcheron avec des mains qui pourrait abattre n’importe qui, mais il cache une sensibilité à couper le souffle. Zeb a pas mal merdé durant sa jeunesse et il reconnait que c’est grâce à son travail qu’il est devenu meilleur. Du moins, je pense que ça a contribué à le mettre sur le droit chemin. Ce qui m’a tellement touché chez lui, c’est sa façon de traiter les femmes comme des objets précieux qui pourraient se casser à tout moment. Dès qu’il a aperçu Sayer, il a direct entrevue la barrière de glace qu’elle s’est forgée depuis toutes ces années.

Tu ne peux pas nier le fait que ces deux-là soient connectés. La passion, le feu qui se dégage d’eux, est tellement palpable que tu n’attends que le moment où ça va arriver, où ils vont enfin céder à la tentation. Zeb est sûr de ses intentions envers Sayer, mais il va devoir faire preuve de patience pour que la belle s’ouvre à lui. Pour qu’enfin la muraille de glace qu’elle s’est construite fonde. Les rebondissements qui arrive à côté de leur relation ultra chaude, mettent du piment à leur relation. Parfois Sayer m’a semblé trop ancré dans son passé, et c’est justement ce qui la bloque pour aller de l’avant.

« Et finalement, ce qui électrisait ma libido habituellement capricieuse, c’était une espèce de bûcheron aux mains comme des battoirs et dont la tignasse brune ne semblait pas connaître les vertus du peigne et encore moins celle du gel. »

« -On était d’accord sur que dalle. Je t’ai demandé si tu voulais sortir avec moi, tu as répondu non alors que tes yeux me disaient oui, et là-dessus tu t’es tirée. Du coup, plutôt que de t’inviter au resto, j’ai décidé de t’inviter chez toi. »

« Plus elle se livrait sur son passé, et mieux je comprenais pourquoi elle ne voulait pas en parler. Je ne voulais pas être celui qui la briserait. Sa spécialité, c’était peut-être la résolution de problèmes, mais moi, j’étais le Grand Réparateur : je ne cassais rien, j’arrangeais tout. »

Clash est différent des Marked Men puisque l’univers des tatouages n’est plus au centre de l’histoire. Zeb en arbore sur tout le corps et tu es, parfois, replongée dans ces mêmes descriptions qui te prennent aux tripes, afin de connaître leurs origines les plus profondes. Vers la fin du livre, tu retrouves même les autres personnages, et c’est vraiment ça, qui m’a fait aimer la série. Que tous les destins soient liés entre eux d’une manière indescriptible. Toujours est-il que j’ai vraiment hâte de découvrir ce qui se passe chez Quaid Jackson et la fille de l’ex patron du Bar. Sans compter de la nouvelle vie de Poppy, la sœur de la copine de Rowdy, qui a eu beaucoup de coups durs.

Oui, j’ai adoré ma lecture ! J’ai retrouvé les aspects qui m’avaient tant plu dans Marked Men et si tu les as lu, tu peux foncer les yeux fermés sur Clash. Par contre, si tu n’as pas lu Marked Men mais que tu aimerais commencer Clash, c’est un non direct ! Ce serait vraiment gâcher la beauté de l’univers. Même si Harlequin m’a dit que c’était possible de lire la série Clash, sans l’avoir lu, je trouve que cette dernière, permet de découvrir l’univers mais aussi les personnages principaux. En tout cas, je suis plus que ravie de ma lecture et de cette lecture commune, dont je retenterai l’expérience prochainement.


Si tu n’es pas encore convaincue pour le lire, je te laisse lire l’avis de Maud, peut-être qu’elle arrivera à faire pencher la balance.

« On se l’ait toute dit dans le tome dédié à Rowdy dans Marked Men, que ces deux-là auraient une histoire. Ça en crevé les yeux et quel plaisir de découvrir Sayer et Zeb. La Belle et la Bête comme j’ai si bien envie de dire. »

« Intense, addictif et remplit d’émotions ce premier tome est divinement exquis. »


Clash #1, Jay Crownover – Hugo & Cie, 378 pages – 15.90 €

Vous aimerez aussi

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.