LIFESTYLE

Justine & le BTS, bilan des 2 ans

23 juin 2017 / 0 Commentaire

Aujourd’hui, je voulais te parler de mes deux années de BTS Assistant de Gestion Pme Pmi au CNED. Te dire exactement ce que j’en ai pensé, si le CNED est bien ou pas. Je sens que cet article risque d’être long, alors poses-toi bien et découvre mes péripéties ;).

*

Tous les prof te répéteront que les dernières années d’études sont plus courtes. C’est vrai, le temps passe à une vitesse fulgurante que je n’ai pas vu la fin qui approchait. J’ai commencé à angoisser à l’idée de ne pas pouvoir tout rendre mes devoirs, mais aussi pour terminer le programme. Alors je comprends que cela puisse te paraître chiant, mais les prof te disent ça pour que tu réussisse et non pour te voir échouer. Avec le CNED, tu me diras que j’ai plus de temps. C’est le cas, mais il ne faut pas oublier de s’aérer l’esprit car sans ça, tu ne seras pas concentrée et ni dans un bon environnement pour bien étudier. Comme je te l’ai dit dans un précédent article, je préfère étudier le matin, et en règle générale c’est à ce moment-là que nous sommes le plus serein pour apprendre. Durant ces deux ans, j’ai fait mon possible pour pouvoir étudier dans de bonnes conditions, mais avec les cours à distance, il ne faut pas en oublier l’essentiel : profiter de la vie, sortir, voir du monde. Car ça enferme un peu et plus on s’abrutit la tête, moins ça rentrera. J’ai même appliqué ceci pour trouver mes stages à l’avance et ne pas être en stresse à la dernière minute.


Les Stages

Lors de mes derniers articles, tu as surement pu remarquer que je n’ai jamais posté les bilans des semaines 5 & 6. Il s’est passé tellement de choses négatives à ce moment-là que je n’avais pas tellement la force pour t’en parler. Peut-être avais-je encore cette peur d’être juger ou que sais-je encore ?

Pour faire court, mon stage s’est mal terminé. En deuxième année le stage est basé sur un projet à monter soi-même avec l’aide de l’entreprise. Sauf que j’ai eu les infos pour la première partie du dossier à la dernière minute. J’avais déjà fait 4 semaines et mon projet n’était pas du tout commencer. Ma tutrice s’en foutait pas mal de ce que j’avais à faire et elle n’a pas hésité à me dire à ce moment-là qu’elle partait en vacances pour ma dernière semaine de stage. Le CNED n’ont pas accepté que je sois sans surveillance et ma tutrice n’a jamais voulu décaler celle-ci à son retour. Résultat : stage terminé plus tôt que prévu. Aucun projet de fait et encore 4 semaines à refaire (en cumulant celles de l’année dernière).

Je n’ai vraiment pas eu de chance avec cette entreprise et à cause d’elle, je suis non admissible aux épreuves que j’avais choisis. Tu ne peux pas imaginer combien j’ai la rage et même si les semaines passées ont pu me changer les idées, j’ai encore du mal à digérer tout ça. Pourtant dans mes bilans du stage, tu avais pu lire que tout se passait bien au début, mais il a fallu d’une faute, une toute petite erreur pour que tout parte en cacahuète. La secrétaire ne trouvait jamais le temps pour m’aider à commencer mon projet. Alors qu’elle s’est même vantée avoir fait celui d’une autre étudiante. J’avais toujours cette peur de mal faire et tous les autres salariés, ne m’aidaient pas non plus. A chaque petites choses que je demandais, j’avais cette impression qu’on se fichait de ma gueule. Comme la plupart des gens, j’ai horreur des faux culs alors raison de plus pour tout arrêter.


Le CNED

J’ai choisis le CNED pour la facilité de faire ce que j’aime. Pour ne plus rester dans un BTS qui ne me correspondait pas et qui me rendait malade. Rien que de rentrer au CNED, j’étais soulagée et hyper contente de voir de nouvelles choses. Je me suis retrouvée comme à l’époque de mon BAC Pro, mais ces derniers temps mon avis a changé. Eux aussi se foutent de la tête des étudiants parfois et c’est une honte vu le prix qu’on paye à la fin.

Une formation à distance ce n’est pas à la portée de tout le monde. Faut être motivée et avoir un rythme régulier pour poursuivre les cours. C’est en se levant tous les jours pour faire quelques heures de cours, un devoir, que tu trouveras la passion d’apprendre. Faut être organisée pour ne pas s’éparpiller. Cela peut être déroutant au départ, car je connais d’autres écoles qui proposent un planning pour les cours à voir, mais avec le CNED tu es jetée dans la nature. Autonomie totale, c’est à toi de t’organiser et cela n’est pas facile. Si seulement il y avait que ce point-là qui me dérange, mais malheureusement il y en a bien d’autres plus ou moins important. Certains me rendent même folle de rage rien que d’y penser. Je ne te cache pas que cela m’a un peu démotivé. Avec le CNED on ne sait jamais à quoi s’attendre. Faut s’armer de courage, de livres parascolaires des fois, car leur explications ne sont pas claires. Faut attendre plusieurs jours avant d’avoir une réponse du prof, qui au final ne t’avance pas du tout.

Ils doutent sans arrêt de tes capacités d’apprentissage, tout en faisant la course aux personnes qui recopient bêtement des corrigés. Déjà que sur le groupe où je suis, certaines personnes ne sont pas très conciliantes quand tu as besoin d’aide, alors que toi, tu n’hésites pas à les aider, mais alors le CNED c’est en pire. Y a quelques semaines, j’ai eu un devoir « non noté ». J’étais énervée quand j’ai vu ça, car j’y avais passé toute une après-midi sans compter les heures de révisions. J’ai envoyé ma copie à une cousine qui est en Master pour devenir expert comptable. Elle m’a dit que j’avais tout bon dans les calculs et qu’elle ne comprenait pas pourquoi j’avais eu ça. La correctrice m’a signalé que ma copie ne méritait pas d’être évaluer car trop douteuse et contenu trop ressemblant au corrigé qu’elle avait. Or je ne comprends pas comment ma copie pourrait ressembler à son corrigé, alors qu’ils sont bloqués sur la plateforme. Trouves l’erreur ?! J’ai fait une réclamation en envoyant un message cinglant et aussi des photos prouvant que j’avais bossé, mais cette conne (désolée du mot) m’a répondu qu’elle assumait entièrement son choix et que je devais en faire de même. Me soulignant aussi que je ferais « peut-être » mieux au prochain sujet. Que j’ai rendu et là aussi, elle est restée septique dans sa notation mais j’ai quand même eu 14/20.

Franchement, je trouve ça honteux que des prof s’amusent à rabaisser des étudiants alors qu’ils sont payés pour t’aider et te soutenir. D’ailleurs sur un autre devoir, la prof m’a noté par obligation et m’a laissé ce petit mot bien sympa :

J’ai quelques doutes sur le réalisation de votre devoir seule. Mais ne pouvant le prouver de manière certaine je suis obligée de vous noter.

Comme si tu as que ça à faire de copier/coller tes cours. Les personnes qui font ça, ça ne va pas leur apporter grand chose pour obtenir leur diplôme. Au CNED ce sont des paranoïaques. Si tu ne fais pas comme eux l’ont dit, les prof ne se casseront pas la tête à voir si tes réponses peuvent correspondre. Toujours-là à douter de tes acquis et tes compétences. Normal que beaucoup d’étudiants avec qui je parle, sont eux aussi en stresse. Depuis ces histoires, je n’ai rien rendu et je m’en fiche pas mal car je ne compte plus redoubler chez eux.

Je ne dis pas que le CNED c’est le mal incarné, malgré ce que j’ai pu avoir en mésaventures, car c’est un vrai challenge à relever une fois dans sa vie. Faut savoir s’accrocher en y étant. Ce n’est certainement pas le genre d’études que je recommanderai à une personne qui aime avoir un encadrement. Je ne regrette pas du tout ces deux années, car elles m’ont permise d’acquérir de nouvelles choses mais aussi de voir ce que j’aimais le plus dans ce métier et montrer que je pouvais être capable d’apprendre sans l’aide de personne.


Rentrée 2017

Dans un article précédent je t’avais expliqué mon mode de passage en forme progressif pour mes épreuves. Avec tous les imprévus, j’ai décidé de remettre tout ça à l’année prochaine. N’ayant pas le nombre de semaines de stage demandées etc, j’étais obligée de redoubler. Je considère que ma 2ème année au CNED compte pour du beurre.

Pour septembre 2017 et peut-être même avant, je ne retournerai pas au CNED. Je voulais du changement, oui encore, mais ne t’en fais pas je garde ce BTS cette fois-ci. Je veux simplement changer de centre pour avoir un suivi pédagogique plus à l’écoute tout en restant à distance. Une amie m’a vendu du rêve avec Comptalia. La plateforme est très bien organisée, il y a des cours vidéos et en direct. Puis les prof sont nettement plus à l’écoute de nos questions, tout en nous apportant des corrections personnalisées. Bref, ça correspondait parfaitement à ce que je voulais.

Je me suis renseignée sur les modalités d’inscription, les tarifs et l’organisation générale. Au final, le tarif est plus élevé qu’au CNED, mais là faut s’attendre à de la qualité. D’après quelques calculs, mon année chez Comptalia pour les 2 ans, revient au même prix qu’avec le CNED sauf que là bas tout est comprit (logiciels, manuels…). Effectivement, je vais refaire 2 ans, mais la 1ère année sera en accélérée vu que je l’ai déjà validé. En Juin 2018, je passerai les épreuves :). Je me dis qu’au plus tard en 2019 j’en aurais terminé avec les études.


Tu sais tout maintenant. J’espère que tu continueras à me suivre dans mes prochains articles « Justine & le BTS » à la rentrée. N’hésites pas à me donner ton avis et ce que tu comptes faire à la rentrée. A très vite !! 🙂

 

Vous aimerez aussi

Pas de commentaire

Laisser un commentaire