LITTÉRATURE

Stepbrother Love • Zoé Murat

13 février 2019 / 2 Commentaires

Cela fait quelques semaines que j’ai terminé ma première lecture de l’année 2019 ! Même si je ne fais plus de planification des chroniques, comme avant, j’essaye d’en écrire un maximum pour pouvoir t’en poster dès que je le peux. Alors, je tiens à m’excuser pour le temps d’attente entre chaque mise en ligne.

Stepbrother Love de Zoé Murat, je l’ai vu passé sur le compte Instagram de Elsa en décembre 2018 et sa chronique, m’a vraiment donné envie de me lancer dans cette lecture. Aussitôt sortie, aussitôt dans ma Kobo et je l’ai lu une petite après-midi. Pour le résumé, je te laisse dérouler la section, ci-après.

Esmée est combative et déterminée. Après un début chaotique dans la vie, elle est décidée à saisir la nouvelle chance qui lui est offerte et à ne pas la lâcher. Rien ni personne ne se mettra sur son chemin !

Nash est rebelle et blessé. Les ombres de son passé le poursuivent encore aujourd’hui et il doute de s’en libérer un jour. 
Esmée débarque dans son quotidien telle une tornade, bouleversant tout sur son passage. Ils s’attirent autant qu’ils se détestent ! Mais le pire ? C’est qu’ils sont frère et sœur adoptifs…

S’ils cèdent à la passion, tout s’effondrera !


Esméralda surnommée Esmée, traîne un passé dur qu’elle ne pourra pas oublier. En famille d’accueil depuis un an avec Jo’ et Amy, elle se sent enfin chez elle. Même si elle n’a jamais son presque demi-frère, lui aussi adopté. Pour son anniversaire, elle le rencontre enfin, après tant d’éloges sur son compte de la part de son entourage.

Nash est considéré comme le petit Saint de la famille, à qui on ne dit presque jamais rien. Tout comme Esmée, il n’a pas eu une enfance joyeuse avec sa mère biologique, mais il ne regrette rien puisqu’Amy et Jo lui ont offert un vrai foyer. Esmée le voit comme quelqu’un d’arrogant, qui ne peut s’empêcher de prendre les gens de haut. Elle va surtout découvrir qu’il a ses fêlures, qu’il se donne une image pour plaire aux autres. Alors qu’elle, elle aimerait tellement cacher sa peur des hommes.

Tu sens très vite qu’une tension est palpable entre eux. Comme une sorte de rivalité, ce qui est tout à fait courant dans une relation “frère-sœur” lambda. Sauf qu’Esmée et Nash ne possèdent aucun lien du sang qui les unit. C’était donc prévisible qu’il se passerait quelque chose de plus qu’une relation fraternelle classique. Cependant, l’auteur amène les événements un peu trop rapidement, alors qu’elle aurait pu prendre le temps de détailler le passé sombre d’Esmée, faire en sorte qu’elle montre plus ses réticences et la rivalité qu’elle a envers Nash. Parce que j’ai eu l’impression, qu’elle a fait en sorte qu’Esmée se retrouve pile au bon moment pour mettre en berne les barrières qu’elle s’était érigées. Ce n’est qu’un petit détail, qui ne m’a pas empêché d’apprécier ma lecture, mais ça aurait donné un petit plus de piment à leur relation.

Relation qui met du temps à se construire tout de même. Puisque Nash n’est pas du tout le genre de mec qui propose le mariage et une vie rêvée. Il a des projets, de l’ambition, mais est aussi confronté à son passé et ses mensonges qui le ramènent vite à la réalité. Quand il est avec ses amis, il passe pour le salaud de première, mais n’hésite pas à proposer son aide à Esmée dès qu’elle en a besoin. Tu peux te dire que c’est normal, vu qu’ils vivent sous le même toit, mais Nash ressent quelque chose de différent pour elle. Elle arrive à le comprendre, à voir haut delà de son physique. C’est ce qui le pousse à changer ses plans pour son gros projet. Il rêve de devenir réalisateur de film à Hollywood. Sauf que certaines personnes ne lui laissent pas sa chance. Nash sait qu’Esmée est passionnée par le journalisme, alors il va tenter de l’aider à trouver un petit stage pour débuter sa carrière.

Stepbrother love c’est une petite romance sympathique pour ne pas se prendre la tête. L’auteur va à l’essentiel, même si elle aurait pu développer plus certains points. Cependant, elle a apporté de la nouveauté à ce style de romance, avec le couple formé par Jo’ et Amy, avec les horreurs qu’a vécues Esmée. J’aurais aimé un prologue un peu plus long, pour connaître l’après de Nash et d’Esmée. Ainsi que des personnages secondaires qui jouent aussi un rôle pour aider les Nash et Esmée à y voir plus clair. Certes, Mathilde (la meilleure amie d’Esmée) m’a semblé très peu ouverte d’esprit sur le couple de sa meilleure amie.

Zoé Murat écrit très bien, surtout les flash-backs faisant référence au passé des deux protagonistes. C’est pour cela que j’aurais aimé en découvrir plus. Cela aurait pu rendre le livre un peu plus long, qui sait ? Son style est fluide et tu ne sens pas des moments à vide. Puis à chaque fin de chapitre, tu veux connaître la suite, donc le rythme est très bien dosé. C’était ma toute première lecture de 2019 et j’ai fait une très jolie découverte !

Si tu as déjà lu “Step brother” de Pénélope Ward ou encore la trilogie “DIMILY” d’Estelle Maskame et que tu aimes ce style de romance, je te le recommande les yeux fermés. A contrario, si tu recherches un dénouement différent des romans cités, je crains que Stepbrother Love te laisse sur ta faim. Pour terminer, je dirais que pour Stepbrother Love, il ne faut pas en attendre de trop et simplement te laisser transporter par les événements et les personnages. Par ailleurs, si tu connais l’auteur Phoebe P. Campbell, tu ne seras pas déçu(e) puisque c’est son nouveau pseudonyme d’auteur.

 

Stepbrother Love, Zoé Murat – Ed. Addictives, 350 pages – 4.99 €

*Penses-tu le découvrir ? J’attends ton avis !!
Si tu as lu des romans de Phoebe P. Campbell lesquels me conseilles-tu ?

 

PS : Si ma chronique t’as plu, n’hésites pas à la commentée et à la partagée !! 🙂 Comme d’habitude, je réponds à tous les commentaires. 🙂

Vous aimerez aussi

2 Commentaires

  • Répondre Leslecturesajigoku78 16 février 2019 at 18 h 35 min

    Merci pour cette chronique!
    C’est toujours dur pour moi de lire des livres purs romance mais tes avis m’aident pas mal à choisir.
    Malheureusement, je pense passer pour celui-là. La façon dont tu l’as décrit m’a permis de réfléchir et j’en ai conclus que ce n’était pas fait pour moi.

    Sinon bonne journée et à ta prochaine chronique!

    • Répondre Justyne Blog 8 mars 2019 at 18 h 27 min

      Contente que mes chroniques t’aident à choisir tes futures lectures en terme de romance.

    Laisser un commentaire

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.