FILMS

Le Labyrinthe 3 : le remède mortel (2018)

24 mars 2018 / 2 Commentaires

Je ne sais pas du tout quoi te dire face à ce film, cette fin de trilogie. J’ai adoré du début à la fin ! Si tu as lu les romans, tu vas certainement être déçue, car rien ne ressemble aux livres si mes souvenirs sont bons. Ce n’est pas plus mal, car j’avais lutté pour comprendre où l’auteur voulait en venir, avec toutes ces révélations qu’il envoyait au compte-goutte. Faut que tu prennes le film à part du livre et tu verras, tu seras surprise à bien des niveaux.

Ma séance de ciné était puissante, remplie de sursauts, d’émotions fortes et d’un suspens vraiment haletant. Déjà que les volets précédents étaient chaud à certains passages, je pense que ce troisième film dépasse tous les autres. Je m’en suis prise plein les yeux et ça m’est complètement égal, car j’ai une envie folle de le revoir maintenant. Deux heures, ça peut être long pour un film avec peu d’actions, de révélations, mais ce n’est pas du tout le cas du Labyrinthe 3. J’ai été scotchée à mon siège du début à la fin et je t’avouerais que je me croyais comme dans un match de foot, à encourager les personnages à aller au combat ou tuer les autres et c’était marrant à voir. Ces deux heures sont passées à une vitesse fulgurante et j’avais l’impression qu’il manquait quelque chose par rapport aux précédents films, mais je ne serais te dire quoi exactement.

Ce qui m’a interpellée au début, c’est de voir que tous les personnages ont changé depuis leur entrée dans le Labyrinthe, que ce soit physiquement ainsi que mentalement. Toutes les épreuves qu’ils ont endurées y jouent pour beaucoup dans cette évolution assez rapide, mais qui leur a sauvé la vie à plusieurs reprises. Tout le monde a ses petits chouchous et le mien est sans hésiter Thomas. Il est déterminé à aller dans tous les dangers au lieu de penser à sa survie, j’en ai tellement eu le souffle coupé que c’est altruiste, humain et rempli d’amour. Il est tellement dévoué envers ses amis, qu’il peut considérer comme sa seule et unique famille désormais, que ça montre de lui une belle image fraternelle et je l’avais notée dans mes chroniques des précédents films. Comme quoi qu’il reste fidèle à lui-même

Brenda était est totalement différente de la Brenda du livre. Si elle était mise à l’écart avant dans le Labyrinthe 2 et les livres, ici elle est au cœur de l’action avec Thomas. Je trouve que leur duo fonctionne à merveille, malgré que j’aie du mal à les imaginer en tant que couple. Contrairement avec Teresa où ça me paraissait plutôt simple et naturel étant donné que dans les livres, l’auteur expliquait leur lien psychique. Mais Teresa a trahi les blocards et cela m’est resté en travers la gorge. Son sacrifice ou geste héroïque n’aura pas suffi à me faire changer d’avis.

J’ai eu mon lot quotidien de frayeur, d’amour, d’amitié, mais aussi de déception et de colère envers toutes les personnes de l’organisation WICKED. C’est dans ce dernier volet que tu rencontres celle qui est à l’origine toutes ces épreuves : Ava Page et je suis déçue par son manque de lucidité et du fait que les producteurs l’ont mise plus en avant comme le ferait une mère. Même Thomas et les blocards ne sont pas dupes dans son petit jeu. Jensen lui, a été aussi brillant qu’une pourriture puisse l’être pour semer la zizanie dans tout ce qu’il l’entoure. Il pense que tuer est la meilleure des solutions malgré que le monde ne tienne déjà plus trop debout à cause du virus et de ce qu’ils ont fait pour tenter d’enrayer le tout.

Le Labyrinthe 3 clôture admirablement la trilogie. Les plans sont spectaculaires, les acteurs sont tout aussi talentueux et les musiques hyper badass, bref tout ceci va me manquer. Cette trilogie a su m’embarquer dès les premières scènes et même si j’ai eu la trouille, des larmes de joie comme de tristesse, j’en garderais un souvenir mémorable. Je ne sais pas pour toi, mais tout ça m’a donné envie de relire les livres et de revoir les films. Ouais, je peux devenir une vraie fangirl quand je m’y mets haha.

Cette trilogie est pour moi au même niveau que Hunger Games, alors si tu veux tenter l’aventure, c’est maintenant ! Ou bien attends la sortie du magnifique coffret DVD/Blu – Ray, hihi ! Si tu veux savoir, je l’ai déjà précommandé :p (nan je ne suis pas folle, ou presque…)


Acheter le DVD et/ou le coffret

Vous aimerez aussi

2 Commentaires

  • Répondre Gallet 25 mars 2018 at 7 h 08 min

    Faut voir, le bouquin ne m’ayant pas trop emballé.

  • Laisser un commentaire