LITTÉRATURE

Infinite Love #1 : nos infinis chaos • Alfreda Enwy

28 mars 2017 / 0 Commentaire

Une auteur que je ne connaissais pas du tout, avant de voir cette sortie passée sur facebook. Je t’avouerais que j’ai longuement hésité avant de me lancer dans cette lecture, car je savais d’avance que si j’adorerais l’ebook, il me faudrait absolument le livre papier dans mes étagères. Fort heureusement pour moi, le livre papier était dispo. Sauf que le temps que le livre papier arrive chez moi, j’avais déjà fini de le lire #jesuisluckyluke.


« Il sourit, son regard se posa sur mes lèvres. Il les dévorait des yeux. Oh, non… seigneur, non ! Pas ça. Les baisers, jamais. Surtout pas après un tel rêve, surtout pas après avoir revu ça ce soir… ? Ne m’embrasse pas, murmurai-je. Ne cherche pas à m’embrasser, Nate. Jamais. » Dylan a vécu un grave traumatisme dans son adolescence, depuis lors, elle fait ce qu’elle peut pour se reconstruire. En débarquant à San Francisco, elle compte bien reprendre sa vie en main : poursuivre son entraînement au sport de combat, obtenir une licence de management, et, surtout, garder ses distances avec la gent masculine ? ses lèvres n’embrasseront plus jamais celles de personne. Plus jamais. À moins que la rencontre de Nate, séduisant boxeur au passé sombre, et de son fils de 4 ans, aussi charmant que son père, ne vienne perturber cette dernière règle. Alors que leurs chemins ne cessent de se croiser, Dylan sent son c?ur et son corps s’éveiller, et ses troubles passés la hanter de nouveau…


Sauf que plusieurs personnes sur les groupes de lectures sur lesquels je suis m’ont dit « lis-le il est génial !!! » ou encore « le petit Kyle est tellement chou ». Rien que de voir des avis assez unanime sur ce livre, m’a conforté à l’idée de lui laisser sa chance et non pas le faire attendre mille ans dans ma liseuse.

Le début de l’histoire pour que tout se mette en place est assez long, mais l’auteur prend bien le temps de t’expliquer pourquoi Dylan a peur des hommes et ne veut plus leur faire confiance, ou bien même de tombée amoureuse. J’ai moi-même été très surprise de son prénom, mais tu t’y habitueras très facilement. Dylan est jeune et tellement rongée par son passé, qu’elle fait tout pour l’oublier. Le sport l’aide à canaliser son énergie et ses pensées sur autre chose mais également pour prouver aux autres, qu’ils ne pourront plus jamais la mettre plus bas que terre, pas après ce qu’ils lui ont fait subir.

*

« Vivre, c’est affronter ses peurs, ses douleurs, faire face au monde. Être vivant c’est avancer malgré les épreuves. Je n’ai jamais aimé les choses compliquées. J’aurais préféré que tout reste facile. »

*

Dylan décide de tout quitter pour changer de vie à San Francisco avec sa meilleure amie. Là-bas elle commence par trouver un appartement et commence à s’installer puis c’est à cet instant que tout va être chambouler. N’ayant plus de machine à laver, elle part à la laverie du quartier, sauf qu’une de ses culottes (sa préférée en plus) tombe sur la tête d’un petit garçon. Drôle de façon pour faire la connaissance du petit Kyle. D’ailleurs le destin n’a pas finit de lui en mettre plein les yeux. A la laverie, elle remarque un mec musclé, tatoué et super beau qui lui demande de la lessive, lui aussi va faire la rencontre de la dite culotte. Alors que la probabilité de se revoir est tellement infime, Dylan va être hyper surprise de le revoir à la salle de boxe dont elle aimerait s’y inscrire. Ensemble, ils vont peaufiner sa technique et une tension sexuelle est à son paroxysme.

*

« -Je t’aime, Dylan. Je t’aime tant. Je n’avais plus pleuré depuis la première nuit où j’ai rencontré mon fils… »

*

Contente d’avoir rencontré des gens formidable, elle trouve un job dans le bar d’un des membres en tant que serveuse, mais elle reste focalisée sur Nate qui lui procure des sensations hyper bizarres dont elle ne voulait plus jamais ressentir. Ce n’était sans compté sur la révélation de malade : Nate est un jeune papa célibataire et pas de n’importe quel petit ! De Kyle bien sûr ! Elle se dit qu’elle ne pouvait pas s’imaginer mieux, car ils ont tellement de choses en commun que s’en était flagrant. Même si elle n’aurait jamais imaginé Nate célibataire avec ce petit. Beaucoup de questions la tourmente à ce sujet, mais elle n’ose pas en toucher deux mots à Nate, de peur à ce qu’il lui demande des réponses sur son passé.

*

« L’amour était une belle connerie. L’amour faisait mal. »

*

Alfreda Enwy m’a complètement transporté dans son histoire et le passé de Dylan est vraiment horrible, mais aussi un moyen pour elle de surmonter toutes ses peurs. Dylan veut tenter quelque chose avec Nate, flirté, sauf qu’elle met un point d’honneur sur le fait qu’il n’a pas le droit de l’embrasser. Point que Nate ne comprend pas du tout, car lui aussi est très attiré par elle. Même Kyle est fou de Dylan. Un petit garçon de quatre ans, mais qui connaît déjà beaucoup de choses et qui est en plus super craquant. Autant te dire que le dicton « tel père, tel fils » prend tout son sens à leur égard.

*

« Je fermai les yeux comme lui. Après tant d’adrénaline et d’inquiétude, je me sentais épuisée.
-Pourquoi c’est pas toi qui es l’amoureuse de papa ? Tu n’es pas amoureuse de papa ?
Oh, mon Dieu. Que répondre à ça ?
J’étais prise au dépourvu. Je restai silencieuse, cherchant les mots justes. Je ne pouvais lui répondre à la légère.
-Je voulais que c’est toi ma maman. »

*

Le récit est très rythmé et j’ai adoré suivre l’évolution de Dylan durant les chapitres. Même si j’aurais aimé qu’elle se dévoile un peu plus, un peu plus tôt. Nate quant à lui, est vraiment un papa formidable et tellement sexy que je n’ai pas pu me détacher de livre. Lui aussi a vécu beaucoup de choses dans sa vie et à 20 ans, il est devenu papa du merveilleux petit garçon et ça le remplit de bonheur tous les jours. Il a su franchir les barrières qu’on lui mettait en travers, et il n’a pas eu de besoin de la mère de Kyle pour y arriver. Si on peut appeler ça une mère ! Abandonner son propre enfant, sa chair, son sang et l’amour de sa vie pour au final devenir une pute et une droguée finie, je n’en voudrais même pas.

*

« Sache que lorsque je t’embrasserai, parce que ça arrivera, ça durera infiniment longtemps et tu te rendras compte que rien n’est comparable au plus intense des baisers… »

*

Dylan a réussi à voir dans les failles de Nate et de Kyle. Le récit était tellement addictif que je voulais absolument savoir s’ils allaient finir ensemble. Les personnages secondaires sont eux aussi très attachants, je pense notamment à Asher et à Marlow. J’ai très envie d’en apprendre davantage et je trépigne d’impatience d’avoir le tome 2 sous la dent. Sauf que là, il faudra attendre encore un peu.

J’aurais aimé avoir un épilogue un peu plus long. Je sais bien que je le dis souvent, mais des fois les fins sont très ouvertes et je n’aime pas trop ça car au final tu peux vite t’imaginer le pire. Alors qu’une fin directe, ça met carrément le point final et la boucle est bouclée. Cependant, l’auteur ne s’est pas arrêtée à ce tome 1. Une petite nouvelle est sortie récemment et elle clôture très bien ce tome. J’étais ravie de retrouver Kyle, Nate, Dylan, le temps de quelques pages . Bien évidemment, je serais au rendez-vous pour les prochains tomes et je remercie l’auteur pour cette merveilleuse lecture.

*


Infinite Love #1 : Nos infinis chaos – Alfreda Enwy
Edition Milady (Emma)
350 pages – 20.00€
A retrouver en librairie et disponible sur Amazon.

*

Vous aimerez aussi

Pas de commentaire

Laisser un commentaire