LITTÉRATURE

The Air He Breathes • Brittainy Cherry

7 octobre 2016 / 0 Commentaire

theairhebreathes-bcherry

*

Le roman phénomène de cet été de chez Hugo Romans. J’ai un peu attendu avant de le lire, mais tous les avis que j’ai lu étaient tous unanimes sur la question : un réel coup de coeur autant pour certaines blogueuse que pour moi ! Cela faisait assez longtemps que je n’avais pas lu un roman aussi poignant, d’ailleurs je crois bien que je n’ai pas eu un aussi gros coup de coeur depuis Archer Voice et Ugly Love. Ces trois romans sont de vraies perles ! Puis le résumé en dévoile juste assez.

*

Tristan et Elizabeth sont voisins, ils n’ont rien en commun à part leur passé douloureux. Elle a choisi de continuer à vivre ne serait-ce que pour sa petite fille Emma. Il a choisi de s’extraire du monde. Mais Elizabeth ne l’entend pas de cette façon. Elle sait qu’ils sont tous les deux en miettes et qu’ensemble ils seront plus forts pour affronter leurs fantômes. C’est sans compter avec toutes les embûches que les habitants de leur petite ville vont mettre sur leur route. Ensemble, ils sauront vaincre les idées reçues.

*

Tristan Cole a vécu un événement terrible y a quelques années et n’a plus goût à la vie. Lizzie (Elizabeth) est dans la même situation et a dû surmonter la perte de son mari mais aussi papa de sa petite fille Emma. Dès le début du roman on sent la tristesse qui les envahis et tout l’amour qu’ils ont pour leurs proches. Rien que ça, on ne peut pas se douter de ce qui va se passer ensuite.

Lizzie a passé quelques mois chez sa mère pour tenter d’avancer après la mort de son grand amour. La maison qu’elle avait avec lui est restée telle qu’elle était lorsqu’elle est partie et a décidé d’y retourner pour enfin continuer sa vie. Ce n’est que peu de temps après qu’elle va rencontrer Tristan d’une manière assez inattendue. Il s’en ai failli de peu pour qu’il lui arrive quelque chose de plus grave. Aux premiers abords, il n’a pas l’air méchant, mais reste très renfermé sur lui-même. Il ne montre pas ses sentiments, mais Lizzie ne cesse de voir qu’il pourrait lui ressembler dans un fond. Certes, Tristan n’est pas du prêt à faire ami avec elle.

*

« Parfois, ce qu’il y a de plus difficile quand on doit vivre sans les êtres qui nous sont chers, c’est de penser à respirer. »

*

Lizzie va reprendre son boulot dans le café-bar de la ville et va y retrouver pour son grand plaisir tout comme le nôtre, sa meilleure amie Faye. Un petit bout de femme qui redonne direct le sourire et la pêche, même dans les pires moments. Sans compter qu’elle n’a pas sa langue sa poche. Une joie de l’avoir rencontré dans ce tome-ci et j’espère la revoir dans un prochain tome, si cela est au programme.

*

« Son âme portait les cicatrices de ses blessures, la mienne était réduite en cendres. Mais lorsque nous étions ensemble, la douleur était un peu moins vive. Lorsque nous étions ensemble, c’était moins difficile d’affronter le passé. Lorsque nous étions ensemble, il n’y avait pas une seconde où je me sentais seul. »

*

Franchement, je ne sais pas du tout dans quoi je m’embarque en écrivant cette chronique. D’habitude j’arrive à trouver les mots, mais-là je ne peux tout de te dire de l’histoire, car je risque de faire des gaffouilles. Pour te parler de la relation entre Lizzie et Tristan, je ne vais pas te gâcher le plaisir de le découvrir par toi-même. Mais leur histoire est tellement forte en émotions, en souvenirs, j’en ai eu les larmes aux yeux plus d’une fois lorsqu’ils en parlaient tout les deux.

*

« Elle me déshabillais et faisait l’amour avec son passé. Je la pénétrais et faisait l’amour à mes fantômes. Ce n’était pas bon, et pourtant quelque part cela avait du sens. »

*

D’ailleurs, ceci ne m’arrive pas souvent, mais quand j’aime énormément un livre, bah déjà je suis hyper lente pour écrire la chronique. Toutes mes excuses pour ce retard les filles (et les mecs ! faites-un petit coucou si vous êtes là :D). Tout ça pour te dire que j’étais tellement prise dans le livre que je n’avais pas du tout l’envie de quitter les personnages. J’ai essayé de faire durer ma lecture un maximum mais au bout d’un moment faut bien connaître le fin mot. Là encore j’étais toute chose !

Brittainy Cherry n’a pas fait de faux pas dans ce premier tome et a écrit une romance d’une beauté incroyable à nous en couper le souffle. Une part de poésie règne dans ses mots ainsi qu’un réalisme profond. Le fait que Lizzie et Tristan racontent leurs souvenirs, les aides à évoluer et efface la douleur petit à petit pour laisser place de nouveau à de l’amour. Un amour inconditionnel comme il en existe très peu.

*

« Je ne savais pas que c’était possible. Je ne savais pas que les morceaux d’un coeur brisé pouvaient encore battre d’amour. »

*

Je peux également rajouter que l’auteur a pu mêler une touche de thriller dans son histoire avec l’un des personnages secondaires. Je ne l’aimais pas dès le départ, mais je ne pensais pas que l’histoire irait dans ce tournant là et c’était très bien mené. La fin du roman est encore plus rythmée grâce à ce choix-là et l’épilogue, n’en parlons pas… Mon dioudiou !!! Juste ma-gni-fique !! Beaucoup de justesse et de sensibilité, un vrai bijou quoi.

Je pourrais te parler de ce roman de long en large et à la fin, ça ne te servirait à rien de le lire donc je pense arrêter là. J’ai tout aimé dans The Air He Breathes et le côté dramatique est vraiment exceptionnel. Un véritable coup de coeur et coup de poing aussi. À voir ce que pourrait donner le tome suivant. 🙂

*


signa

Vous aimerez aussi

Pas de commentaire

Laisser un commentaire