LITTÉRATURE

On regrettera plus tard ~ Agnès Ledig

9 juin 2016 / 4 Commentaires

Onregretteraplustard_agnesledig

*

Cela fait bientôt sept ans qu’Eric et sa petite Anna Nina sillonnent les routes de France. Solitude choisie. Jusqu’à ce soir de juin, où le vent et la pluie les obligent à frapper à la porte de Valentine. Un orage peut-il à lui seul détourner d’un destin que l’on croyait tout tracé ?

Avec la vitalité, l’émotion et la générosité qui ont fait l’immense succès de Juste avant le bonheur et Pars avec lui, Agnès Ledig explore les chemins imprévisibles de l’existence et du coeur. Pour nous dire que le désir et la vie sont plus forts que la peur et les blessures du passé.


Cette année 2016 est de plus en plus riche tant en découvertes en matière d’auteurs qu’en matière de livres. Les éditions Albin Michel m’ont encore une fois surprise, éboulis avec le tout dernier roman d’Agnès Ledig, une auteur qui me tardait de découvrir à cause de toutes les belles paroles que j’ai pu entendre sur elle et ses œuvres. Je ne pouvais pas passer à côté, tu sais c’est comme si le livre m’appelait et que je me devais de le lire. Encore un grand merci à l’éditeur pour cet envoi et cette belle lecture.

Le résumé en dit déjà assez sur l’histoire qu’on va découvrir. Valentine, la trentaine, vit dans un petit village où elle est institutrice. C’est une femme pleine de bonté et de courage, malgré qu’elle reste très à l’écart des autres. La solitude c’est son vilain défaut. Elle a cette peur d’aimer et de s’attacher aux autres, tout comme Éric. Lors d’un orage, Valentine trouvera Éric accompagné de sa petite fille de sept ans qui est tombée malade, sur le pas de sa porte.

*

« Laissez s’installer un peu d’amour au fond de vous et tout pétille à nouveau. Vous redevenez à nouveau une coupe de champagne, vous êtes le champagne, la légèreté des bulles et l’ivresse qui va avec. »

*

« Tu sais, parfois, c’est difficile de tourner la page quand le chapitre d’avant était joli et qu’on trouve injuste de devoir en lire un nouveau. »

*

Une rencontre inattendue qui va bouleverser leurs vies. Éric parcours les routes et vit avec sa fille, Anna-Nina dans une petite roulotte. Cet homme a énormément souffert de la disparition de sa femme. Un papa qui veut le bonheur de sa fille coûte que coûte quitte à fuir cette terrible douleur, ce manque. Lui aussi a cette peur d’aimer, mais il a également peur d’oublier la mère de sa petite.

Tous les trois vont vite s’attacher. Un lien très fort d’amour naît et Valentine ainsi qu’Éric vont apprendre petit à petit à se connaître et à s’ouvrir l’un à l’autre, tout ça dans le but de donner tout le bonheur qu’il faut à Anna-Nina. On peut être qu’attendrit face à tout ce qu’ils traversent surtout parce que le roman comporte aussi une narration d’une autre histoire…

*

« Je ne sais pas ce qui est le mieux, mais la solitude est probablement plus douloureuse au quotidien que la frustration. Peut-être moins violente mais plus insidieuse. »

*

« On connaît parfois mieux les gens en observant leur bibliothèque. »

*

J’ai été admirative face à l’écriture d’Agnès Ledig qui est très fluide et rend de suite la lecture plus agréable. Je ne suis en aucun déçue, je pense même réitérer l’expérience avec un autre de ses romans. Si tu en as un à me mettre sous la dent, je t’invite à me le donner dans les commentaires !

« On regrettera plus tard » est un vrai petit bonbon remplit de tendresse et de bonheur. Agnès Ledig a véhiculé un magnifique message d’espoir, de par la peur d’aimer ou d’oublier une personne qui compte à notre cœur. Un message universel qui continue de nous dire : « soyez heureux, vivez votre vie à fond avant qu’il ne soit trop tard ».


On regrettera plus tard – Agnès Ledig
310 pages – 19.50€
A retrouver en boutique ou sur Amazon

*

signa

Vous aimerez aussi

4 Commentaires

  • Répondre Froggy80 10 juin 2016 at 16 h 25 min

    On sent une belle touche de tendre et de respect qui se dégage de ce roman grâce à ton avis… je ne m’aurais pas penché sur ce dernier en librairie, mais tu as piqué ma curiosité alors je garde l’oeil ouvert et ma porte à demi-ouverte!

    • Répondre Justine G. 15 juin 2016 at 12 h 27 min

      Quand je l’ai lu, j’ai direct était conquise par le style d’écriture de l’auteur et on ressent vraiment l’empathie envers ses personnages. Je pense que je retenterais le coup avec un autre de ses romans.

  • Répondre Déferlante chute 27 juin 2016 at 13 h 40 min

    Aïe aïe aïe. Tu me tentes trop. C’est pas mon genre de prédilection mais l’avis que tu viens d’écrire me donne l’envie de plonger dans cet univers touchant et doux. A voir !

    • Répondre Justine G. 28 juin 2016 at 13 h 58 min

      C’était la première fois que je tentais avec l’auteur et j’adore les lectures comme celles-ci. 🙂 Contente de t’avoir tenter.

    Laisser un commentaire